Noël 2018 : comment les célibataires québécois gèrent cette période?

en solo à noël

Le site de rencontre québécois EliteSingles a réalisé auprès de 568 célibataires québécois une étude sur leur ressenti en ces périodes de fêtes de fin d’année 2018. Qu’est-ce-qui est le plus agaçant pour eux en tant que célibataire ? Existe-t-il des aspects positifs ?

Le plus ennuyant pour les Québécois en solo à Noël

À la question « Qu’est-ce-qui est le plus difficile à vivre pour vous en tant que célibataire à Noël ? », les 568 célibataires interrogés par EliteSingles répondent majoritairement que « Se retrouver sans partenaire à table lors du dîner de famille » est la chose la plus éprouvante pour eux (63 %). Vient ensuite la fameuse question à laquelle il est difficile d’échapper « Et toi, c’est pour quand ? » qu’ils reconnaissent à 25 % comme très agaçante. Enfin, une petite partie d’entre eux (11 %), évoquent qu’assister aux échanges de cadeaux romantiques entre le nouveau couple admiré par toute la famille est la chose la plus énervante pour un(e) célibataire à Noël.

Être célibataire durant les fêtes a des bons côtés

Les célibataires québécois parviennent à trouver de nombreux côtés positifs quant au fait de se retrouver seul pendant les fêtes. En effet, pour une grande majorité d’entre eux 48 %, pensent que le principal avantage est qu’ils n’ont pas à se soucier de l’opinion de leur famille sur leur nouveau partenaire. 29 % des célibataires adorent, quant à eux, que leur famille n’ait aucune chance de les mettre dans l’embarras avec de vieilles histoires. Enfin, 22 % restent terre-à-terre en évoquant le fait qu’ils pourront « se faire un cadeau à eux-mêmes en lieu et place de celui destiné à leur partenaire. »

Lorsqu’on leur demande « À partir de combien de temps de relation est-il le plus acceptable de pouvoir inviter son compagnon ou sa compagne lors du dîner de Noël en famille ? », 51 % répondent « Entre 3 et 6 mois de relation ». Tandis que 2 % d’entre eux, assurent qu’il vaut mieux attendre plus d’an de relation avant de passer l’épreuve des présentations, 34 % se jetteront à l’eau plutôt rapidement en ne dépassant pas 3 mois relation.

Commentaire de Salama Marine, psychologue pour EliteSingles :

« Être célibataire pendant les fêtes de fin d’année peut être très mal vécu pour beaucoup d’entre eux – au même titre que la Saint-Valentin; deux périodes délicates pour les personnes seules. Se retrouver face à d’autres couples et aux questions de la famille peut en effet les renvoyer à leur propre solitude. De plus, Noël est une période où l’on fait généralement le bilan de l’année, où l’on passe en revue ses succès et ses échecs, ce qui peut être difficile à vivre. Mais dresser ce bilan est aussi une bonne manière de repartir du bon pied pour l’année suivante, que cela concerne sa vie amoureuse ou non. Il n’est donc pas nécessaire d’y ajouter une pression supplémentaire. Pour aller de l’avant, il convient de se focaliser sur les éléments positifs. »

Les célébrations de Noël, meilleur moment de l’année pour faire des rencontres ?

En cette fin d’année, le site EliteSingles a voulu savoir si les célibataires interrogés resteraient actifs sur le site durant cette période de célébrations. 73 % assurent que «Oui, car la période de Noël est idéale pour faire des rencontres ». Comment expliquer cela ? Tout d’abord pour une raison pratique, avec les congés de fin d’année, les célibataires ont plus de temps à consacrer à leur recherche de l’âme soeur sur le site. Ils peuvent prendre le temps de compléter au mieux leur profil et de communiquer avec les personnes compatibles. Mais une autre raison vient s’ajouter à cela : après avoir subi les inévitables et agaçantes questions de la part de leur famille sur leur célibat, ils souhaitent rester actifs sur le site afin d’augmenter leurs chances de pouvoir enfin rencontrer une personne qui pourra être présente à leurs côtés lors du prochain dîner de Noël.

Avatar