Salama Marine, 14.01.2016

Étude : Être en couple sans s'aimer

Le site de rencontre EliteSingles a interrogé 546 célibataires québécois aux sujets des relations sans amour. Les résultats de cette étude révéle des constats surprenant :

- 1 célibataire sur 2 a déjà vécu une relation sans amour ; 1 sur 3, une relation sans amour de plus de 5 ans !

- La crainte de rester seul(e) serait la première explication

- 20 % pensent qu’une relation de couple peut fonctionner sans amour

Pourquoi continuer une relation sans amour ?

D’après les célibataires québécois interrogés, 52 % révèlent avoir déjà vécu une histoire sans amour et 39 % d’entre eux admettent que cette relation a duré plus de cinq ans. Quelles sont en sont les raisons ? 48 % expliquent que la peur rester seul(e) en serait la  première motivation; 25 % pensent que l’on reste dans ce type de relation pour les enfants et 15 % admettent que ce sont les raisons financières qui peuvent expliquer ce choix.

Même s’ils ne sont pas une majorité, 19 % des sondés sont persuadés qu’un couple peut réellement fonctionner sans amour. À la question « Préfériez-vous vivre une relation de couple sans amour ou être seul(e) ? », 10 % admettent qu’ils préfèrent vivre une relation sans amour plutôt que de rester célibataire.

Enfin, concernant le rôle à tenir, une majorité s’accorde pour dire qu’ils préfèreraient être celui ou celle qui n’est pas amoureux (64 %) alors que 36 % choisiraient d’endosser le rôle de l’amoureux (se).

L'amour grandit avec le temps d'après les québécois

« Dans une relation de couple, pensez-vous que l’amour a tendance à grandir ou à diminuer avec le temps ? » : 76 % des célibataires sondés pensent que l’amour a tendance à grandir avec le temps (26 % pensent qu’il diminue).

L'amour peut-il revenir au sein du couple après avoir disparu ? À cette question ce sont les hommes qui sont les plus optimistes, car ils sont 67 %  à affirmer que « oui l’amour peur revenir entre deux personnes après avoir disparu » contre 57 % des femmes. Ainsi, les hommes expliquent que le meilleur moyen pour raviver la flamme serait d’entamer, à deux, un nouveau projet (24 %) alors que pour les femmes, c’est la thérapie de couple qui serait la meilleure solution (34 %).

Enfin,les personnes interrogées se montren plutôt optimistes, car lorsqu'on leur demande « Même si l’on a tendance à dire que l’amour dure 3 ans,  selon vous combien de temps peut-il durer ? », hommes et femmes répondent majoritairement « Plus de 5 ans » (41 %).

La psychologue Salama Marine commente :  

« Faire le bilan de son couple régulièrement est essentiel pour savoir si l’on doit continuer ou arrêter une relation. Cela permet ainsi d’avoir une première base de réflexion pour envisager l’avenir de son  couple. Le but principal du bilan étant, pour les personnes qui se demandent s’ils doivent continuer ou non, de savoir s’ils le font pour les bonnes raisons. Mais aussi, si leur couple détient les ressources nécessaires pour pouvoir évoluer à sa manière. Un couple n’est pas une démarche passive où l’amour est là un jour et disparaît le lendemain, c’est un travail au quotidien; c’est pourquoi se remettre en question lorsque l’on en ressent le besoin est primordial pour pouvoir avancer plus loin. »